TOUT SAVOIR SUR LE CRÉDIT TRAVAUX

 

 

 

Nombreux sont les particuliers désireux d’agrandir, de rénover ou d’améliorer le confort de leur résidence principale ou secondaire, ou de l’équiper. L’heure est également à la recherche d’économies sur la facture énergétique et au respect de l’environnement grâce à des installations éco-responsables.

 

Qu’est-ce qu’un prêt travaux ?

 

Pour les aider à concrétiser ces différents projets, les banques et les établissements de crédit leur proposent une large gamme de prêt travaux sous la forme de crédits affectés ou de prêts personnels affectés, attribués en fonction du profil de chaque emprunteur, de ses besoins et de ses capacités de remboursement.

 

Les types de prêt travaux avec leurs avantages et inconvénients

 

Il existe une très grande diversité de prêts travaux sous des formes diverses. C’est une sous-catégorie du crédit à la consommation, qu’une banque ou un établissement de crédit accorde directement à un particulier.

 

Le prêt personnel non affecté

 

Le prêt personnel consiste en une somme que l’emprunteur peut utiliser librement. Cette formule a l’avantage de la flexibilité, puisqu’aucun justificatif de l’affectation des fonds n’est exigé par le prêteur.

 

Elle s’adresse notamment aux personnes qui prévoient de réaliser les travaux elles-mêmes au lieu de passer par un professionnel (par le souscripteur, ses parents, ses amis…), car aucune facture d’achat de matériaux ou de main-d’œuvre n’est réclamée.

 

L’autre avantage est le déblocage très rapide des fonds ; ceux-ci sont mis à disposition aussitôt que la demande de prêt est acceptée. De plus, le Taux annuel effectif global (TAEG) est généralement moins élevé, car il n’y a pas de frais de dossier à payer, d’assurance décès-invalidité à souscrire, ni de garantie du type hypothèque ou caution à fournir. Le remboursement par anticipation du prêt ne donne lieu à aucune pénalité.

 

Le crédit affecté

 

Le crédit affecté consiste en une autre somme d’argent utilisée spécialement pour un projet précis. Dans le cadre d’un prêt travaux, on dit que le crédit est affecté à la réalisation de travaux.

 

Autrement dit, le capital emprunté doit être affecté aux travaux pour lesquels il a été contracté, à l’exclusion de toute autre destination. Le prêteur est d’ailleurs en droit de réclamer les devis et factures de l’entreprise, de l’artisan ou de tout autre professionnel (électricien, plombier, menuisier, etc.) retenu pour le chantier.

 

professionnel et client pour souscription à un crédit travaux En plus d’offrir une solution moins onéreuse qu’un prêt personnel non affecté, l’emprunteur profite également d’une sécurité plus accrue.

 

En effet, si le prestataire ne respecte pas ses engagements, il est possible de résilier le contrat de prêt correspondant. Ce type d’emprunt est obligatoire lorsqu’il est associé à un éco-prêt à taux zéro.

 

Aussi bien pour le prêt personnel non affecté que le crédit affecté, le capital ne peut être inférieur à 200 € et est plafonné à 75 000 € à un taux compris entre 2,5 % et 7,75 %, mais peut atteindre 10 %. Il varie notablement selon le profil de l’emprunteur et la nature du prêt sollicité. Les fonds sont versés en une seule fois, et remboursables avec les intérêts sur 5 ans, parfois jusqu’à 10 ans.

 

Pour une somme supérieure à 75 000 €, le prêteur peut orienter le client vers un crédit immobilier, remboursable sur 10 à 30 ans.

 

Le crédit renouvelable

 

Certains emprunteurs choisissent de financer leurs travaux en souscrivant un crédit renouvelable. Il s’agit d’une réserve d’argent disponible en permanence dans laquelle le souscripteur puise à volonté et qui se reconstitue à mesure qu’il rembourse les montants consommés.

 

Ce type de prêt coûte très cher, mais il a l’avantage d’éviter des formalités supplémentaires pour l’obtention d’un nouvel emprunt.

 

Focus sur les prêts travaux aidés

 

L’État a mis en place des prêts aidés pour travaux à taux réduits ou nuls dont l’obtention est conditionnée (au montant des ressources, au type de logement, etc.) Certains se destinent aux ménages modestes, d’autres financent la rénovation énergétique.

 

Les prêts dédiés à la transition énergétique

 

Lorsque les travaux sont destinés à faire baisser la consommation énergétique de la maison ou l’appartement, ou à substituer certains équipements par des installations plus écologiques, certains établissements bancaires et de crédit accordent des prêts travaux spéciaux régulés par l’État.

 

Ils financent par exemple la pose d’une chaudière basse température ou à condensation, la pose de panneaux solaires, ou encore le remplacement des fenêtres classiques par du double ou triple vitrage pour une meilleure isolation thermique.

 

Le PAS

 

Le Prêt d’accession sociale, attribué selon des critères sociaux, finance des travaux d’économie d’énergie dans le logement d’un coût minimum de 4 000 €, l’acquisition ou la construction d’un habitat neuf, ou encore l’achat d’un bien ancien nécessitant ou non des travaux. Il exclut toute opération sur une résidence secondaire ou un bien locatif.

 

Le prêt conventionné pour la rénovation énergétique

 

Comme le prêt PAS, il se destine au financement de travaux visant à réduire la consommation énergétique du logement. Il peut être sollicité aussi bien par les locataires que les propriétaires occupants ou les propriétaires bailleurs.

 

L’éco-PTZ

 

L’éco-prêt à taux zéro est un prêt sans intérêts attribué aux propriétaires d’une habitation individuelle ou collective dont la construction a été terminée avant 1990. Il a pour vocation d’inciter les Français à améliorer le diagnostic de performance énergétique de leur logement.

 

Étude de la performance énergétique en contractant un éco ptz

 

L’éco prêt travaux est accordé sans condition de revenus jusqu’au 31 décembre 2018. Il est réservé à la résidence principale de l’emprunteur, et pour des types de travaux spécifiques qui font l’objet d’une liste officielle.

 

Son montant ne peut excéder 30 000 € (pour un bouquet de 3 travaux ou plus, ou pour des travaux de performance énergétique globale), mais il est moins élevé pour un plus petit bouquet (2 travaux -  20 000 €) ou un assainissement non collectif (10 000 €).

 

Depuis le 1er juillet 2016, un ménage qui a bénéficié d’un éco-PTZ d’un montant inférieur à 30 000 € peut, dans les 3 ans suivant l’octroi du financement initial, en solliciter un deuxième, le total des deux restant plafonné à 30 000 €.

 

Un délai de 3 ans à compter de l’acceptation du prêt est accordé pour la réalisation des travaux. L’éco-PTZ se rembourse généralement sur 3 à 10 ans, mais peut aller jusqu’à 15 ans pour un bouquet de 3 travaux ou plus.

 

Il est cumulable avec d’autres types de financements et dispositifs d’aide : le PTZ+, le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) sous conditions, les aides de l’ANAH, les certificats d’économie d’énergie, ainsi que les subventions des collectivités territoriales.

 

Le crédit d’impôt développement durable

 

Cet avantage fiscal allège le coût du crédit travaux en autorisant la déduction de certains travaux d’amélioration de la performance énergétique de la base de calcul de l’impôt sur le revenu.

 

Les autres types de prêts aidés

 

Le PTZ+

 

Le prêt travaux à taux zéro favorise l’accès à la propriété des Français. Il finance l’acquisition, et le cas échéant, les travaux nécessaires sur un logement neuf, un logement social existant, des murs commerciaux (neufs ou anciens) transformés en habitation, ainsi que les biens anciens requérant des travaux.

 

Le prêt pass-travaux

 

Distribué par les organismes du 1 % Logement, ce prêt se destine aux résidences principales pour des travaux d’embellissement, d’extension ou de rénovation.

 

Le prêt amélioration de l’habitat

 

Les ménages qui perçoivent une aide familiale peuvent demander un tel prêt d’un montant variant entre 1 000 euros à 7 500 euros à rembourser sur 12 à 78 mois.

 

Le plan épargne logement

 

Le titulaire d’un plan épargne logement (PEL) peut s’en servir pour financer des travaux, sous réserve que le bien immobilier concerné soit utilisé comme résidence principale par le souscripteur. L’octroi du prêt est par ailleurs conditionné à une phase d’épargne minimale de 4 ans.

 

L’aide de l’ANAH

 

Destiné aux ménages les plus modestes, le prêt de l’Agence Nationale de l’Habitat finance les travaux effectués dans une résidence principale ayant plus de 15 ans et qui coûtent plus de 1 500 euros (pas de minimum pour les ménages catégorisés « très modestes »).

 

Les bénéficiaires s’engagent à occuper le bien pendant 6 ans au minimum. Les travaux éligibles doivent porter sur l’amélioration énergétique, de la salubrité ou de la sécurité du logement ou encore l’adaptation à des personnes handicapées.

 

La législation sur le crédit travaux

 

Entrant dans la catégorie des crédits à la consommation, le crédit travaux obéit aux mêmes dispositions légales. Pour son octroi, la banque se base notamment sur la solvabilité du demandeur. Son montant est limité par les textes à 75 000 euros.

 

L’émission d’une offre préalable est obligatoire. Elle présente toutes les modalités du futur contrat : le taux d’intérêt, la durée de remboursement, le montant des échéances, les clauses suspensives, les modalités de règlement anticipé, etc.

 

L’emprunteur a également droit à un délai de rétractation légal de quatorze jours à partir de la date de signature du contrat, période durant laquelle il peut annuler le contrat de crédit sans avoir à justifier sa décision et sans que l’établissement prêteur puisse lui réclamer une quelconque indemnité. De même, en cas de remboursement par anticipation du prêt pour une somme inférieure à 10 000 € par an, aucune pénalité n’est facturée.

 

Les types de travaux éligibles

 

Un crédit travaux se destine à tous types de travaux d’agrandissement, d’aménagement, d’entretien, de rénovation ou de décoration, mais aussi l’équipement de la maison. Des projets de différente nature (travaux de première nécessité ou de confort) sont envisageables : agrandir la maison, réparer la toiture, creuser une piscine, décorer son intérieur, refaire la cuisine ou la salle de bains, installer une fenêtre de toit, remplacer l’isolation des combles et des murs, transformation du grenier en espace habitable, installer une terrasse en bois, terrasser un terrain, créer une cave à vins, réaliser des travaux d’entretien (menuiserie, maçonnerie, plomberie, électricité), aménagement du jardin, etc.

 

Contrairement aux idées reçues, ce type de financement ne finance pas exclusivement les grosses interventions ou l’acquisition de matériel. En effet, il permet également d’acheter des biens d’équipement : plaque de cuisson, lave-vaisselle, climatiseur convertible, portail électrique, etc.

 

De même, il couvre les prestations des professionnels du bâtiment, de l’aménagement ou de la décoration en charge des travaux. En effet, l’emprunteur est libre de la manière dont il souhaite dépenser la somme reçue au titre de crédit travaux.

 

Les profils d’emprunteurs

 

Le prêt travaux peut être souscrit par les propriétaires d’une résidence principale ou d’une résidence secondaire, ainsi que par les locataires désireux de transformer ou d’améliorer leur appartement ou leur maison.

 

Pour pouvoir y prétendre, l’emprunteur doit justifier d’une situation professionnelle stable avec des revenus suffisants et réguliers, ainsi que d’une financière saine (comportement responsable, pas d’inscription sur les fichiers des incidents de paiement de la Banque de France).

 

Outre les propriétaires et locataires d’un logement, les copropriétaires peuvent recourir à un crédit travaux pour financer les interventions sur les parties communes de leur copropriété.

 

Les organisme de prêts travaux

 

Les banques, les sociétés financières spécialisées et les courtiers

 

Les banques et les sociètés financières

 

En fonction de sa stratégie commerciale, chaque établissement propose un prêt personnel affecté ou un prêt personnel non affecté.

 

Le courtier en prêts

 

Faire appel à un courtier comme HEXAGONE CRÉDITS est également une stratégie pertinente pour trouver un prêt travaux intéressant.

Notre travail consiste à soumettre le dossier du client au maximum de banques et organismes de prêt et à les mettre en concurrence afin de dénicher la formule la plus compétitive.

 

De plus, grâce à nos relations privilégiées avec les prêteurs, nous parvenons généralement à négocier des taux plus faibles que ceux qu’un particulier peut obtenir.

 

Les organismes d’aide

 

Certains crédits travaux aidés sont distribués par les banques ayant signé une convention avec l’État, mais parfois, il est nécessaire d’adresser directement à l’organisme qui en a la charge.

 

Ainsi, il est possible qu’un crédit travaux doive être souscrit auprès de l’Anah, d’un animateur Opération programmée d’amélioration de l’habitat (OPAH), de la CAF de son lieu de résidence, d’EDF ou de son partenaire Domofinance, ou encore d’ENGIE ou son partenaire financier Solfea.

 

L’intérêt de souscrire une assurance de prêt

 

Contrairement à un crédit immobilier par exemple, l’octroi d’un crédit travaux n’exige pas d’assurance de prêt. Toutefois, en fonction de la situation du souscripteur du montant demandé, l’organisme prêteur peut suggérer une protection minimale contre le décès et l’invalidité, ou encore en cas de perte définitive d’emploi.

 

L’emprunteur peut également prendre une protection de sa propre initiative afin d’éviter tout problème, surtout pour un prêt de longue durée.

 

Toutefois, le client n’est pas obligé de l’accepter et peut choisir sa couverture auprès d’un assureur tiers. Grâce à un taux généralement plus faible, il peut réaliser des économies non négligeables sur le coût de son assurance, et par conséquent, sur celui du financement.

 

En alternative à l’assurance de prêt, ou pour la compléter, notamment lorsqu’un montant conséquent est en jeu, l’emprunteur peut avoir à présenter des garanties telles qu’une hypothèque (sur un bien immobilier dont il est déjà propriétaire) ou une caution.

 

 

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                 SOURCE : meilleur taux

 

 

 

HEXAGONE CRÉDITS, partenaire de tous vos projets !

retour à l'accueil
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez votre capacité d'emprunt avant de vous engager !

©

Hexagone Crédits

HEXAGONE CRÉDITS BY Crédit Conseil de l'Essonne 72 Allée des Champs-Élysées 91080 Évry-Courcouronnes
Crédit immobilier Regroupement de crédits Investissement financier Qui sommes-nous ! Renégociation de prêt Prêt personnel Placements Nos atouts Assurance de prêts Trésorerie Optimisation fiscale Nos services Renégociation d'assurance Crédit travaux Prévoyance Nous contacter Crédit Relais Crédit Auto Crédit PRO Questions - Réponses Rachat-Vente Crédit renouvelable Prêt Hypothécaire Informations légales Prêt à taux zéro (PTZ) Spécial Seniors Préparation de retraite Pinel Spécial Jeunes Démembrement Soulte Spécial fonctionnaires Investissement immobilier