LE MOBILE-HOME

 

 

PRÉSENTATION

 

La résidence mobile de loisirs, plus communément appelée mobil-home, est conçue comme une maison tout confort qu’on peut, en théorie, emmener partout. Synonyme de vacances et de liberté, ce type de « résidence secondaire » séduit de plus en plus.

 

UN MARCHÉ EN PLEIN ESSOR

 

Selon la législation en vigueur, le mobil-home est un véhicule habitable de loisirs, transportable et destiné à une occupation saisonnière. En général, il est composé d’une cuisine, d’un espace repas, d’un salon, d’une salle d’eau, de sanitaires, de chambres et de nombreux rangements. Certains mobil-homes sont même équipés d’une terrasse intégrée. Le tout ne devant pas excéder 40 m², taille légale maximum autorisée.

Importé d’Angleterre, le concept a pris racine en France avec un parc estimé à 250 000 unités réparties entre le marché résidentiel (le particulier est propriétaire de son mobil-home) et le marché locatif, principalement en camping. Et le chiffre ne cesse d’augmenter : 20 000 nouveaux

mobil-home environ sont vendus en France chaque année.

 

UNE OFFRE TRÈS VARIÉE

 

Il existe une grande variété de modèles. Certains ressemblent à des caravanes, en plus grand, tandis que d’autres sont plus facilement assimilables à des petits cottages anglais avec parfois même un étage. Rien d’étonnant dès lors à ce que les prix ne soient très variables, le prix d’acquisition s’échelonnant entre 20 000 et 50 000 €, environ. UNE RÉGLEMENTATION PRÉCISE Le mobil-home ne peut être stationné partout.

La loi précise en effet que seuls les parcs résidentiels de loisirs (PRL) et les villages de vacances classés en hébergement léger sont habilités à les recevoir.

En dehors de ce cadre, le droit commun à n’importe quelle habitation s’applique. En d’autres termes, implanter un mobil-home sur un terrain privé nécessite un permis de construire ou une autorisation de la mairie ou préfectorale. Enfin, à moins d’être utilisé comme une résidence principale, le mobil-home n’est pas assujetti à la taxe d’habitation.

 

DES COÛTS ANNEXES NON NÉGLIGEABLES

 

Dans ce contexte, avant de se lancer dans l’acquisition d’un mobil-home, il convient de peser tous les coûts associés.

Ainsi, l’acquisition d’une parcelle de 200 m² dans un PRL (parc résidentiel de loisir) varie entre 50 000 et 80 000 €. En location, il faut compter entre 1 000 et 6 000 € par an.

En général, les contrats sont conclus pour un an renouvelable par tacite reconduction.

Locataire ou propriétaire, vous devrez également prévoir entre 700 à 1 100 € par an pour les charges (entretien du parc, taxe ordures ménagères, salaire du gardien, abonnement eau et électricité, etc.)

Enfin, les prix des mobil-home s’entendent « sortis d’usine ». Le transport, entre 2,50 et 5,00 € par kilomètre parcouru en fonction de la taille, n’est pas intégré au prix d’acquisition.

A cela, il faut encore ajouter l’installation, l’opération de calage et de raccordement aux réseaux (entre 500 et 1 500 €), sans oublier le droit d’entrée exigé par la plupart des PRL et terrains de camping, soit de 1 000 à 4 000 €.

 

 

 

 

HEXAGONE CRÉDITS, partenaire de tous vos projets !

retour à l'accueil
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez votre capacité d'emprunt avant de vous engager !

©

Hexagone Crédits

HEXAGONE CRÉDITS BY Crédit Conseil de l'Essonne 72 Allée des Champs-Élysées 91080 Évry-Courcouronnes
Crédit immobilier Regroupement de crédits Investissement financier Qui sommes-nous ! Renégociation de prêt Prêt personnel Placements Nos atouts Assurance de prêts Trésorerie Optimisation fiscale Nos services Renégociation d'assurance Crédit travaux Prévoyance Nous contacter Crédit Relais Crédit Auto Crédit PRO Questions - Réponses Rachat-Vente Crédit renouvelable Prêt Hypothécaire Informations légales Prêt à taux zéro (PTZ) Spécial Seniors Préparation de retraite Pinel Spécial Jeunes Démembrement Soulte Spécial fonctionnaires Investissement immobilier